Architectural

Le Château et les remparts Milieu du XVème siècle Il ne s’agit pas véritablement d’un château mais plutôt d’une construction « militaire » de forme carrée adaptée à l’artillerie avec quatre tours (dont l’une à l’intérieur des remparts) prolongée par les remparts de la ville. Trois tours subsistent encore ainsi qu’une partie des imposants remparts. La Plomée Construite au XVème siècle, la fontaine (emblème de la ville) a été remaniée au XVIIème siècle. Composée de trois bassins, le premier en granit, les deux autres en plomb, elle rappelle les triples fontaines celtiques. La statue qui la domine représente le culte de la vierge mère, Dana ou Ana chez les Celtes, la vierge marie dans la religion chrétienne. Récemment rénovée, elle surplombe la place principale de la ville. La Basilique Notre-Dame-de-Bon-Secours Une chapelle puis une église romane ont précédé l’actuelle église. Construite aux XIIIème et XIVème siècles, l’église devient très imposante comme l’exige la pensée religieuse de l’époque et le style gothique. La partie sud ouest s’étant effondrée, on la reconstruit au milieu du XVème siècle dans le style renaissance avec une riche décoration. Les différents styles architecturaux sont aussi visibles à l’intérieur. Ne manquez pas la visite de ce monument et n’oubliez pas d’aller voir le gisant qui y repose. Couvents et monastères S’il ne reste plus trace des couvents construits aux XIIème et XIIIème siècles, les monastères du XVIIème siècles sont encore visibles aujourd’hui. Ici, l’ancien monastère des Augustines hospitalières (actuelle Mairie). Aujourd’hui manoir privé, l’abbaye de Sainte Croix a été fondée au début du XIIème siècle par les Augustins. De la chapelle, il ne reste aujourd’hui que la croisée du transept et une partie de l’abside, le reste ayant été transformé et restauré au XVIIème en un beau manoir abbatial. Le Château des Salles Une première « maison forte » (XIIème siècle) a précédé un château du XVIème de style renaissance. Remanié successivement aux XVIIème et XVIIIème siècles, le Château est entouré d’un magnifique parc où des marronniers du XVIIIème bordent l’allée principale. Les berges du Trieux. Une promenade le long des berges de la rivière « le Trieux » vous permettra de découvrir la ville d’un tout autre point de vue. La Chapelle Saint Léonard La plus ancienne chapelle de la ville bâtie à flanc de coteau a été construite au XIème siècle. Dédiée à Saint-Léonard, patron des prisonniers, au moment des Croisades, elle est en partie détruite pendant la guerre de succession de Bretagne. Charles de Blois la fera redresser à son retour de captivité d’Angleterre. Les maisons en pans de bois Les plus belles maisons (ou façades) à pans de bois remontent aux XV et XVIème siècles. Guingamp fut d’ailleurs une sorte d’ « école » d’architecture tant ses modèles de pans de bois dus aux artisans influencèrent d’autres cités du Trégor. La Renaissance a marqué le patrimoine architectural de la ville, en témoignent maisons, porches ainsi que la tour ouest de la Basilique. La Prison Cadrée derrière ses hauts murs d’enceinte, cette ancienne prison (1841), de type Pennsylvanien, est un bâtiment exceptionnel. Elle a fait l’objet d’un important programme de restauration qui a permis d’une part son ouverture au public et l’installation du centre d’art GwinZegal qui propose notamment des expositions de photographes de renommée nationale et internationale. la passerelle sur le Trieux Afin de donner à voir les berges de la rivière le Trieux, une passerelle de 180 m de long a été réalisée en 2018 qui permet de surplomber la rivière de la palce St Sébastien à la rue des Ponts St michel : un autre regard sur la ville que vient compléter une exposition de cartes postales anciennes. La Prison Cadrée derrière ses hauts murs d’enceinte, cette ancienne prison (1841), de type Pennsylvanien, est un bâtiment exceptionnel. Elle a fait l’objet d’un important programme de restauration qui a permis d’une part son ouverture au public et l’installation du centre d’art GwinZegal qui propose notamment des expositions de photographes de renommée nationale et internationale.

Le logement

Guingamp, ville d’histoire et de caractère située au coeur des Côtes-d’Armor, offre un cadre de vie agréable et dynamique à ses habitants, à la croisé du littoral breton et de la campagne verdoyant. Avec ses nombreux atouts et un marché immobilier diversifié, la ville attire celles et ceux qui souhaitent se loger dans un environnement confortable et de qualité.  Aujourd’hui la ville c’est …  La commune de Guingamp possède un parc de : Logements 0 Résidences principales 0 Résidences secondaires et Logements occasionnels 0 Logements déclarés vacants 0 *Chiffres de 2021 _ Source : Insee Sur l’ensemble des 5123 foyers précédemment mentionnés* : Propriétaires de son logement 0 Sont locataires 0 Foyers sont logés à titre gratuit 0 Dont d’un logement HLM loué vide 0 *Résidences principales selon le statut d’occupation – Chiffres de 2021 _ Source : Insee Guingamp Habitat Gère un parc de plus de 1400 logements répartis sur l’agglomération guingampaise. 38 rue des Salles 22200 guingamp 02.96.40.62.30 Site internet L’escale La résidence habitat jeunes l’Escale propose une soixantaine de logements de type chambres individuelles. Rue Molière 22200 Guingamp 0296437711 Logement étudiants La mairie met à disposition une liste de logements pour les étudiants. Liste des logements Association guingampaise pour le logement des jeunes Cette association propose 120 logements de type T1 ou T1 bis situés sur le campus universitaire de la tour d’Auvergne. Ils ouvrent droit à l’APL. Tous ces logements sont meublés. Campus de la Tour d’Auvergne 37 rue du Maréchal Foch 22200 Guingamp 0296406600

L’économie

Guingamp bénéficie d’une situation géographique idéale qui en fait un carrefour stratégique. La ville est facilement accessible par divers modes de transport, avec notamment sa gare desservie par des TGV Atlantique et des trains TER Bretagne et un réseau routier bien développé. Pôle économique, Guingamp est au coeur d’un bassin de production agricole et agroalimentaire reconnu pour son savoir-faire. La ville abrite également deux antennes universitaire et propose une offre d’enseignement diversifiée, du primaire au supérieur, faisant d’elle un territoire attractif pour les étudiants. Évolution de la population occupé + 0,5 %En moyenne tout les ans Guingamp compte aujourd’hui 7 105 habitants, ce qui fait que la ville a gagné 205 habitants en 6 ans.  Actifs dont* 0 0,6 %Agriculteurs exploitants 29,2 %D’employés 29,1 %Professions intermédiaires 16,3 %D’ouvriers 8,1 %Artisans, commerçants, chefs d’entreprise 16,8 %Cadres, professionsintellectuelles supérieures *Chiffres de 2021 pour la commune _ Source : Insee Emplois dont* 0 1,2 %Agriculture 10,6 %Industrie 3,4 %Construction 40,9 %Commerce, Transports, Services divers 43,8 %Administration publique, Enseignement, Santé, Action sociale *Chiffres de 2021 pour la commune _ Source : Insee Gare de Guingamp Desservie par des TGV et des TER, la gare de Guingamp offre des liaisons vers de nombreuses villes bretonnes et est également reliée à Paris, permettant aux voyageurs de se rendre facilement dans la capitale française. Au-delà de sa fonction de transport, la gare de Guingamp propose un large éventail de services pour faciliter le voyage des passages comme des guichets et des automates, des boutiques et des restaurants pour se restaurer ou encore des informations touristiques sur la région. Elle est également accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à des ascenseurs permettant d’accéder aux quais ou encore des places de parkings dédiées. Voyageurs pour l’année 2022 0 Visiteurs pour l’année 2022 0 Les destinations desservies Brest Rennes Lannion Paris – Guingamp se situe à 2h35 de Paris en TGV Saint-Brieuc Carhaix Paimpol Une commune aux entreprises dynamiques Située au coeur des Côtes-d’Armor, la commune de Guingamp bénéficie d’une situation géographique stratégique qui en fait un pôle économique attractif pour le développement de plusieurs secteurs d’activité. Services aux entreprises, industries de transformation à forte valeur ajoutée, construction ou encore restauration : les opportunités sont nombreuses pour les entreprises qui souhaitent s’implanter. La ville dispose d’un réseau d’infrastructures performant et d’un bassin de compétences qualifié, deux atouts majeurs pour favoriser la croissance économique, renforcée par son accessibilité permettant de rayonner sur le territoire breton et même au-delà.  Quelques entreprises phares du territoire DAUNAT ENTREMONT SANDERS SOCOPA EUREDEN FARMOR FIDÈLE COLAS TP STEPHAN COOPERL C’est un pôle à la fois… Diversifié : fabrication de produit élaborés (Daunat moyenne de 350 salariés, Farmor 240 salariés…), transformation du lait, de la viande (Socopa 186 salariés), nutrition animale… En lien avec des formations supérieures proposées sur place : organisation et gestion de la production, sécurité environnement prévention, génie des procédés agroalimentaires… Disposant de la présence d’un outil unique en Bretagne : le hall de technologie de l’UCO avec plus de 1000 étudiants. La ville accueille depuis quelques années également  l’INSEAC, permettant de consolider sa présence culturelle.  Établissements* 28 Industrie 40 Construction 233 Commerce de gros et détail ; Transport ; Hébergement et Restauration 10 Information et Communication 34  Activités financières et d’assurance 41 Activités immobilières 75  Activités spécialisés, scientifiques et activités de services administratifs et de soutien 71 Administration publique, Enseignement, Santé humaine et Action sociale 68 Autres activités de services *Établissements économiquement actifs en 2021 dans la commune _ Source : Insee Agriculture L’EPLEPFA de Kernilien de Guingamp : Une exploitation agricole mais surtout un centre de formation 1 159 Exploitations agricoles au sein de GPA en 2022 Tourisme* Capacité des hôtels538 chambres Capacité des campings1 533 emplacements Autres hébergements collectifs216 places lit *Chiffres au 01/01/2024 pour l’Arrondissement de Guingamp _ Source : Insee Obtenir davantage d’informations sur le pôle économique ? Connaître les disponibilités foncières et immobilières ? Bénéficier d’un accompagnement dans le cadre d’une implantation d’activité ? Contactez ATTENTION CHANGEMENT !Durant la durée des travaux, l’accueil de l’Agglomération est déplacé :3 rue Auguste Pavie 22200 Guingamp 02 96 13 59 59 Du lundi au vendredi9h00-12h00 et 13h30-17h00 Contactez-nous

Guingamp et son histoire

A la limite entre l’Armor (pays de la mer) et l’Argoat (pays de la terre), Guingamp naît vraisemblablement au IXème siècle alors qu’il faut faire face aux raids normands. Au départ, il ne s’agit que de quelques maisons regroupées autour d’une motte castrale (tour de bois érigée sur une butte rocheuse), destinée à surveiller et protéger un point de passage stratégique, surplombant une petite vallée, à mi-chemin entre la source et l’estuaire du Trieux. Ce n’est qu’au XIIème siècle, au moment où la féodalité atteint son apogée, que le site commence à prendre un visage urbain : un premier « château », construit par la puissante famille des seigneurs de Penthièvre et Guingamp, ceinte par des palissades de bois, devient un point de commandement militaire. Une église romane remplace la chapelle primitive. Si la Ville affiche aujourd’hui une atmosphère paisible, il n’en a pas toujours été ainsi. Du XIVème au XVIIème siècles, la Cité sera l’objet de nombreux sièges … La crise qui déchire l’Occident aux XIVème et XVème siècles n’épargne pas la Bretagne qui connaît une grave crise de succession. Sur fond de guerre de cent ans, deux prétendants au trône ducal déclenchent cette crise, l’un, soutenu par les Anglais, Jean de Montfort, face à Charles de Blois, soutenu lui, par le Roi de France. Guingamp, parfois résidence ducale, ne reste pas à l’écart du conflit et choisit le parti de Charles et en 1419, les Montfort détruisent le château. La paix revenue, un nouveau « château » s’érige sur les ruines du second et la ville s’entoure de remparts… Cependant, la Ville s’est tout de même développée à la faveur des échanges commerciaux : située sur un axe majeur joignant la route du nord et de l’ouest (la mer) et la route venant de l’est (la France). Le cœur de la cité ; c’est à dire à l’intérieur de la ville fortifiée, est dominé par les bourgeois, tandis que les faubourgs, à l’extérieur des murailles attirent les artisans et les couvents. La construction de la Cohue témoigne de son importante activité commerciale. Siège de trois pouvoirs fondamentaux Politique (pouvoir ducal et comtal) Religieux (église et couvents) Économique (la Cohue), la ville était une petite capitale régionale. Place forte jusqu’à ce que Richelieu (pour punir le gouverneur de la ville d’avoir comploté contre son éminence) fasse détruire en partie le château et araser les remparts.La Cité a gardé les vestiges de cette époque faste que vous pourrez contempler. Ainsi, outre le passé médiéval, Renaissance et Classicisme ont marqué notre patrimoine architectural que nous vous invitons à découvrir en parcourant rues et ruelles de la ville. Un autre point de vue de la cité, plus champêtre, s’offrira à vous si vous décidez de flâner le long des berges de la rivière le Trieux. Nous vous proposons d’accéder à un site qui vous présentera le patrimoine de la ville de Guingamp et des alentours Visiter le site patrimoine de Guingamp Guingamp, petite cité de caractère 2018 Guingamp a été labellisée petite cite de caractère et rejoint ainsi les 22 autres communes de Bretagne titulaire de ce précieux label. Depuis 40 ans, se regroupent au sein des Petites Cités de caractère des communes atypiques implantées dans des sites d’exception. Cités séculaires, elles ont été centre de pouvoir religieux, commerçant, militaire … Leurs patrimoines racontent cette histoire. En s’appuyant sur cet héritage, le projet Petites Cités de caractère consiste à fédérer les différents acteurs de la cité autour d’une ambition commune : faire de leurs patrimoines des leviers de développement du territoire. répondant aux critères précis et exigeants d’une charte de qualité nationale, ces cités s’engagent ainsi à mener une politique active de sauvegarde, d’entretien et de restauration de leurs patrimoines ainsi que de mise en valeur, d’animation et de promotion auprès de leurs habitants et visiteurs.Les Petites Cités de Caractère® bretonnes Lire la suite Les petites cités de caractère de France Lire la suite