Théâtre du Champ au Roy

scène de territoire -
écritures contemporaines

MÉDIATHÈQUE

Ville de Guingamp

Fushikaden de Issei Suda

05 Juil 2024 - 13 Oct 2024
Chargement...

Exposition réalisée en partenariat avec le Centre de la photographie de Mougins et la Galerie Akio Nagasawa, Tokyo

GRATUIT

Du mercredi au dimanche | 14h – 18h30 Attention passage en horaire été du 01 juillet au 01 septembre de 11h à 18h30 non-stop
C’est dans la lumière crue et belliqueuse de l’été que baignent les scènes de rue de Fushikaden, la série la plus emblématique du photographe japonais Issei Suda.

Les images sont prises à Tokyo, où il réside, mais aussi et surtout dans les provinces plus éloignées du Tohoku, Hokuriku et Kanto, dont il écume au cours des années 1970 les matsuri, fêtes populaires traditionnelles, mi-religieuses, mi-profanes. L’archipel panse les plaies de la Seconde Guerre mondiale et de l’occupation américaine, et fait face à une croissance foudroyante jusqu’à devenir en quelques années la seconde puissance économique mondiale. La marche est forcée et le temps compté pour saisir le quotidien d’un pays aux prises avec une crise identitaire majeure, entre tradition ancrée et hystérie
de la modernité. Issei Suda débute sa carrière comme photographe auprès de la troupe théâtrale expérimentale Tenjo Sajiki de Shuji Terayama en 1967, avant de commencer à travailler en tant que photographe indépendant en 1971. S’il emprunte son titre Fushikaden à la théorie du théâtre traditionnel nô, c’est bien de l’écriture cinématographique d’Hollywood ou des films d’Orson Welles que Suda, né en 1940, a été nourri. Le photographe porte une attention acérée aux détails de la vie, Il cueille, dans l’ordinaire et la banalité, le sublime qui nous échappe.

Programme détaillé

Tarifs

GRATUIT

Tarif B : plein : 17 € 50
Réduit : 12 €
Abonné adulte : 11 €
Abonné jeune : 6 €

Renseignements

Centre d’Art GwinZegal La Prison
4, rue Auguste Pavie
22200 Guingamp
02 96 44 27 7